SHANGHAI : une ville « made in China »

23 mai 2011 par Eloïse

vue-bund

Ville du futur, ou illusion de grandeur ?

La Chine connaît un tournant dans le marché actuel, souhaitant se positionner comme un créateur et non plus comme un simple fabricant. Shanghai est à l’image de cette Chine à la réputation de « made in China » qui provoque le changement… Pénétrons dans ce tourbillon où rien n’est impossible et où tous les moyens sont bons !!

2-pavillonchinois

Le pavillon chinois pour l’Exposition universelle de 2010 qui s’est déroulée à Shanghai.

2-pub-pavillonchinois

Tout est bon pour faire du profit. Ici, l’une des réutilisations du pavillon chinois pour un spot publicitaire.

Depuis l’Exposition Universelle de 2010, Shanghai a développé ses modes de transport, rendant la ville plus accessible et plus agréable… Il faut savoir qu’il n’est pas aisé de se déplacer en Chine si on n’est pas Chinois : la barrière de la langue n’aidant pas, car les locaux parlent très peu l’anglais, comprendre et se faire comprendre pour aller d’un point A à un point B peut s’avérer un vrai casse-tête… chinois.

3-contraste-architecture

Le contraste entre l’architecture typique asiatique et les constructions modernes.

jardin

Le jardin Yu au détour d’une rue...

lebund

La promenade sur le Bund avec vue sur le quartier des affaires, la fierté de Shanghai.

Se déplacer à pied reste le moyen le plus adapté (et le plus sûr) pour admirer l’architecture en pleine mutation de la Chine. Une architecture traditionnelle reconnaissable côtoie des bâtiments style Art déco du temps des concessions occidentales, et des tours de plus en plus hautes devenues la fierté des Chinois. Un contraste surprenant entre le quotidien vécu au ras du sol et les affaires d’un pays en pleine émergence négociées dans les étages aériens des tours d’entreprises.

4-businesstower

Les tours impressionnantes du quartier des affaires. La plus haute mesure 492 m.

vuede400m

Vue panoramique du haut du « World financial center ».

Bourg de pêcheurs à peine deux générations auparavant, Shanghai, et en particulier son quartier des affaires « Pudong », se transforme en capitale mondiale, si on se base sur l’ambition shanghaïenne de faire de cette ville un modèle d’innovation technologique et architecturale. Après la mise en service du premier train magnétique au monde (le Maglev), Pudong se lance dans la construction de tours de plus en plus hautes déjouant toute concurrence. Visite d’une ville qui, dans sa conquête du monde, néglige un peuple attaché à sa culture…

………………………………………………………………………………………….

LA VIE AU QUOTIDIEN

………………………………………………………………………………………….

viedesrues

Le quotidien dans les rues...

teinturesurchien

Un caniche à la dernière mode chinoise trône fièrement au milieu de la table.

2-detailrue

Des détails du quotidien.

2-habitation

Les entrées d’habitations lambda.

2-lingerue

Détail le plus répandu du paysage chinois : le linge qui sèche dans les rues.

Le quotidien du peuple chinois contraste complètement avec l’image de puissance mondiale qu’aimerait se donner la Chine : un étalage de linge, de vaisselle et de mobilier s’entasse au milieu de stands de marchands nomades et de restaurants à l’aménagement précaire… Le quotidien chinois se vit à l’extérieur dans une cacophonie digne d’un film de Kusturica !

………………………………………………………………………………………….

LE STYLE VESTIMENTAIRE CHINOIS

………………………………………………………………………………………….

2-chinoisetradi

2-jumeau

La vie en Chine est dure, et le style vestimentaire des habitants s’en ressent, mais le Chinois est une personne fière de ses origines et de sa culture. Quelqu’un d’aisé aura tendance à porter des tenues traditionnelles plutôt que de s’habiller à la mode occidentale.

Une tout autre tendance peut surprendre : le phénomène que j’appellerais « des jumeaux » et qui consiste, pour un couple ou des amis du même sexe ou non, à porter les mêmes vêtements. Quelques variantes dans la tenue sont toutefois autorisées !

………………………………………………………………………………………….

LE COMMERCE

………………………………………………………………………………………….

Du point de vue des commerces, toutes les structures sont imaginables : des malls de plus en plus modernes avec toujours plus d’étages, et des vélos rustiques transformés en boutiques nomades… Tour d’horizon des boutiques shanghaïennes…

………………………………………………………………………………………….

LES BOUTIQUES DE LUXE

………………………………………………………………………………………….

2-lv-shanghai-04-11

Louis Vuitton - Shanghai CHINE - avril 2011

On ne peut pas passer à côté de la valise géante de Louis Vuitton aux pictogrammes caractéristiques renfermant la prochaine boutique de la marque qui n’a pas encore ouvert ses portes au public. Un phénomène incontournable du shopping de luxe !

………………………………………………………………………………………….

3-annasui-shanghai-04-11

Anna Sui - Shanghai CHINE - avril 2011

La marque de la créatrice d’origine chinoise est incontournable en Chine. Elle est reconnaissable par ses codes couleurs et son style néo-gothique.

………………………………………………………………………………………….

3-sergiorossi-shanghai-04-11

Sergio Rossi - Shanghai CHINE - avril 2011

La marque d’accessoires Sergio Rossi joue avec le détail et la surprise en chaussant les pieds de sa table qui s’avèrent être des jambes de mannequin.

………………………………………………………………………………………….

3-pink-shanghai-04-11

Pink - Shanghai CHINE - avril 2011

Une ambiance très rose pour cette boutique du même nom : PINK, spécialisée dans la chemise. On se demande si la marque se permet de varier les couleurs de sa vitrine.

………………………………………………………………………………………….

3-rogervivier-shanghai-04-11

Roger Vinier - Shanghai CHINE - avril 2011

Surprise d’une accumulation d’objets avec le même motif et les mêmes couleurs sur cette table aux pieds très architecturés. Les touches de rouge attirent l’œil pour que notre regard se promène ensuite sur cette installation et que l’on y découvre les produits qui se confondent avec le décor.

………………………………………………………………………………………….

3-tods-joyce-shanghai-04-11

Tod's / Joyce - Shanghai CHINE - avril 2011

Une tendance « récup’ » pour ces boutiques de luxe qui se sont permis de présenter leurs plus belles pièces sur des sacs de jardinage ou des cartons d’emballage.

………………………………………………………………………………………….

3-marni-shanghai-04-11

Marni - Shanghai CHINE - avril 2011

Intéressante structure que celle de la boutique MARNI où tous les portants de vêtements partent d’un même point central, créant une explosion au centre de la boutique.

………………………………………………………………………………………….

3-ezegna-shanghai-04-11

3-ezegna2-shanghai-04-11

Ermenegildo Zegna - Shanghai CHINE - avril 2011

Les vitrines de E. ZEGNA se « font tailler un costume » ! Les vêtements sont présentés dans des bustes d’homme réalisés avec des paires de ciseaux.

………………………………………………………………………………………….

LES GRANDS GROUPES ET LES CHAÎNES

………………………………………………………………………………………….

3-3-barbi-shanghai-04-11

Barbie - Shanghai CHINE - avril 2011

La boutique BARBIE met en scène ses accessoires dans un sac à main en guise d’étagère. Une présentation très girly.

………………………………………………………………………………………….

3-3-etam-shanghai-04-11

Etam - Shanghai CHINE - avril 2011

ETAM transforme ses vitrines en aquarium humain où les mannequins de vitrines nagent au milieu de bulles de plexi.

………………………………………………………………………………………….

3-3-nbalance-shanghai-04-11

New Balance - Shanghai CHINE - avril 2011

Une vitrine très vitaminée chez NEW BALANCE. La marque de sportwear utilise des packagings de jus de fruits pour présenter ses nouveaux modèles qu’elle dépose sur un amas de fruits de la même couleur que le produit.

………………………………………………………………………………………….

3-3-nike-shanghai-04-11

Nike - Shanghai CHINE - avril 2011

Un contraste intéressant entre l’architecture poussée du bâtiment et la présentation sommaire des produits en vitrine. On garde l’esprit street et sport de la marque NIKE.

………………………………………………………………………………………….

3-3-semir-shanghai-04-11

3-3-semir2-shanghai-04-11

Semir - Shanghai CHINE - avril 2011

SEMIR est une marque chinoise de sportwear qui revendique que l’on peut aimer le style sportwear sans pour autant être un grand sportif ! Les vitrines reprennent l’esprit léger et décalé de la marque.

Spot publicitaire de la marque SEMIR

………………………………………………………………………………………….

3-3-swatche-sh-04-11

3-3-swatch2-shanghai-04-11

Swatch - Shanghai CHINE - avril 2011

Un flagship store très moderne pour SWATCH qui joue avec les formes et les supports organiques dans une ambiance très futuriste.

………………………………………………………………………………………….

3-3-we-shanghai-04-11

WE - Shanghai CHINE - avril 2011

Dans ce centre commercial, WE profite de l’espace utilisé par les escaliers qui montent à sa boutique pour commencer à présenter ses produits.

………………………………………………………………………………………….

3-uniqlo-shanghai-04-11

3-3-uniqlo2-shanghai-04-11

Uniqlo - Shanghai CHINE - avril 2011

UNIQLO installe ses mannequins dans des cabines qui tournent sur un rail fixé au plafond.

………………………………………………………………………………………….

centrecommercial-shanghai-04-11

vitrines-trottoir-shanghai-04-11

Des « cabines-vitrines » sur le trottoir devant un centre commercial : une façon de mettre en avant les produits en vente dans les boutiques qui ne sont pas visibles de l’extérieur.

………………………………………………………………………………………….

LES BOUTIQUES INDEPENDANTES

………………………………………………………………………………………….

3-4-newbug

News Bug - Shanghai CHINE - avril 2011

Une des rares boutiques indépendantes qui sort du lot des boutiques « bazars » habituelles. NEWS BUG a segmenté sa vitrine en plusieurs niches pour présenter ses produits par thème.

………………………………………………………………………………………….

3-4-droguerie

La boutique chinoise de référence se rapproche plus de cette présentation : un bazar organisé (dans le meilleur des cas) qui déborde sur le trottoir et dans la rue.

………………………………………………………………………………………….

3-4-biblioteque

Système intéressant de location de livres avec ce service de « bibliothèque-distributeur » en libre-service.

………………………………………………………………………………………….

3-4-coiffeur

Les salons de coiffure sont reconnaissables par des spirales (en bleu et noir à gauche de l’entrée) qui tournent lorsque la boutique est ouverte.

………………………………………………………………………………………….

3-4-animalerie

Les Chinois sont très friands d’animaux domestiques, et il est tout à fait courant de croiser des étalages d’animaux de petite taille à même le sol.

………………………………………………………………………………………….

3-4-papeterie

Il est également courant d’entrer dans un commerce : boutique, bar ou restaurant… et de voir que les murs sont tapissés de post-it.

………………………………………………………………………………………….

LES CONTRASTES IMPORTANTS

………………………………………………………………………………………….

3-4-materielinformatique

À gauche, une petite boutique d’informatique qui déballe son offre, neuve ou d’occasion, sur le trottoir d’un quartier populaire, et à droite un concours de jeux vidéo, avec public et animateur, organisé devant un grand magasin d’informatique dans une grande rue.

………………………………………………………………………………………….

3-4-gdmag-enfant

3-4-boutiqueenfant

Contraste saisissant entre un grand magasin spécialisé pour enfants dans une grande rue commerçante avec personnages géants et vitrines surélevées, et la boutique de quartier qui ressemble à une simple habitation… Seuls des écritures et des dessins sur la devanture indiquent qu’il s’agit d’une boutique pour enfants.

………………………………………………………………………………………….

LES RESTAURANTS

………………………………………………………………………………………….

3-4-cantine

Cette immense salle est un restaurant appelé plus communément cantine. Les Chinois peuvent y manger régulièrement grâce à ses prix imbattables.

………………………………………………………………………………………….

3-4-fastfood2

3-4-fastfood

Devanture et intérieur d’un fast-food qui reprend les mêmes codes que ceux des grandes chaînes connues pour leurs hamburgers, mais ici, on mange des plats typiques du pays comme les nouilles sautées ou les soupes épicées.

………………………………………………………………………………………….

3-4-restau-plein-air

Ce genre de restauration de rue est très répandu en Chine. Il faut savoir que les prix de la nourriture sont tout à fait abordables et que le service est très rapide ! Manger au restaurant fait partie du quotidien des Chinois, même pour les classes populaires.

………………………………………………………………………………………….

LES MARCHÉS

………………………………………………………………………………………….

3-5-marchelegumes

Marché aux fruits et légumes.

3-5-marche-insectes

Commerçante proposant des insectes comestibles.

Le marché est le mode de commerce le plus répandu en Chine. Tout le monde peut installer son étalage et vendre ce que bon lui semble à la grande surprise des touristes. La devise des Chinois : tout se mange, tout se récupère, et tout se transforme !

3-5-brocante

Marché aux antiquités de Shanghai.

3-5-brocante2

Des objets neufs fabriqués en masse puis vieillis envahissent les stands des antiquaires.

Même pour le commerce d’antiquité, il ne faut pas se méprendre, car la plupart des produits sont fabriqués en masse et vieillis pour ressembler au mieux à des objets anciens. Les Chinois sont les rois de l’imitation, rappelons-le !

3-5-brocante-mao

Un stand consacré à Mao Zedung.

3-5-mao

La Chine a un lourd passé communiste, et l’influence de Mao Zedung est très présente dans les produits commerciaux. L’art contemporain chinois qui reprend l’imagerie communiste crée une tendance que l’on retrouve de plus en plus dans le commerce.

………………………………………………………………………………………….

LES VÉLOS MARCHANDS

………………………………………………………………………………………….

5-quincaillerie

Le vélo droguerie

5-discaire

Le vélo disquaire

5-epicerie

Le vélo épicerie

4-laitier

Le vélo laitier

6-decheterie

Le vélo déchèterie

Au pays du vélo, il est logique que ce dernier se transforme au gré des besoins, et devienne boutique, épicerie ou déchèterie… En Chine, le vélo a de multiples facettes. Laissons les Chinois nous dévoiler l’art de transformer un mode de transport en local commercial !

Shanghai est une ville à forte ambition, mais dont la réputation est fragile.
Son architecture est un mélange de styles incohérents mais reconnus et impressionnants, comme en témoignent la précision du style traditionnel chinois et la démesure des constructions modernes.
Malgré tous les efforts d’innovation faits par les fabricants chinois, le « made in china » leur colle à la peau, parfois à juste titre compte tenu du manque de déontologie dans la fabrication des produits de grande consommation. Ce qui engendre une offre globale de très basse qualité.
Cette Chine stéréotypée ne manque pas de ressources pour surprendre. Elle utilise aujourd’hui son histoire pour lancer la tendance de l’imagerie chinoise communiste revisitée, chère à l’art contemporain chinois et présente dans les produits design du quotidien. Une mode très en vogue en Chine, qui arrive en Occident.
Shanghai nous prouve que l’on peut tirer profit de tout, surtout pour en faire un business… Il semblerait que tout soit possible. Le peuple Chinois ne manque pas d’audace et sa capacité à rebondir nous donne une leçon de détermination à imiter en période de crise.


 

Laissez un commentaire